Communiquer

Flash-back : retour en octobre 2010

Après un mariage réussi (et même méga réussi, une fête dont on nous parle encore ! Ouais, on est fiers…), nous voilà en pleine recherche sur la destination du voyage de noce généreusement offert par nos invités.

Hésitations, interrogations (ya des araignées au Kenya ?? hiiiiiiiiiiiiii!!!!!), et finalement notre choix est fait.

Rdv est pris pour janvier 2011, la crème solaire et les tongs frétillent d’impatience !

Au passage notez que notre choix s’est porté sur un pays pour lequel on demande moults vaccinations, preuve qu’à l’époque faire un bébé était loin d’être devenu une obsession (ça c’est pour les gens qui se plaisent à répéter que cestdanslatêtearrêtedypenser, et paf dans les dents!).

Bref, vacances de rêves, pays de rêves, décompression totale (ce qui n’aura pas suffit à faire revenir mes règles, preuve encore une fois que ce n’est PAS dans la tête….comment ça je me répète?)

Et sur le chemin du retour, on se retrouve à attendre 5 heures dans un aéroport à l’autre bout du monde. Et naturellement on se rapproche du seul couple de français présents. La petite trentaine, très sympas.

Et voilà qu’on commence la parlotte…

Et là, cette nana que je ne connaissais pas 1 heure avant, se met à me raconter leur galère pour avoir un enfant, les traitements, les IAC, les FIV. La pauvre semblait tout cumuler, un coup une fausse-couche, un coup une GEU…Et moi je l’écoutais, je me demandais comment elle faisait pour tenir debout, avancer, recommencer à espérer après chaque échec.

Je lui ai dit qu’on rencontrait quelques soucis nous aussi car je n’avais aucun cycle, elle m’a conseillé de vite faire des examens pour ne pas perdre trop de temps.

Conseil que je me suis dépêchée d’oublier tellement tout ce monde de la PMA me semblait irréel. Après tout, ça n’arrive qu’aux autres non ?

Aujourd’hui, plus d’une année s’est écoulée depuis cette brève rencontre, et presque deux ans depuis que le désir de fonder une famille est devenu tellement fort qu’on a décidé de se lancer.

Il ne se passe pas une semaine sans que je pense à elle.

Depuis que je suis entrée dans ce combat, je prend réellement la mesure de ce qu’elle m’a raconté, là-bas dans un aéroport du bout du monde, et je réalise à quel point j’étais alors très loin de m’imaginer ce qu’elle vivait. Parce que même en le racontant, il est très difficile de faire toucher du doigt la réalité de la PMA, cette toile de fond qui s’est tendue sur nos vies et qui est toujours là…

Et surtout, j’ai compris, depuis, pourquoi elle m’avait raconté tout ça. Pour parler, pour évacuer, se libérer un peu de ce poids. Aujourd’hui je ressens le même besoin. Et ce blog me permettra peut être d’accéder à plus de sérénité.

Quoi qu’il en soit, je ne sais pas qui elle est, ni où elle vit, je ne me rappelle même plus son prénom, mais j’espère du fond du cœur qu’elle a gagné son combat…

PS : je me rends compte que le ton de ce billet n’était pas aussi grave dans les premières lignes, mais vraiment cette rencontre m’a touchée…

Publicités

4 Commentaires

  1. Je ne peux que t’encourager à écrire. Je me sent déjà beaucoup mieux depuis que j’ai commencé !

    • Merci ! je suis sûre qu’il ne peut en sortir que du positif 🙂

  2. C’est fou ce qu’une rencontre anodine peut te faire réfléchir, même des mois et des années plus tard… J’étais pareil que toi quand je lisais les filles en galère sur les forums PMA. Je priais pour surtout ne jamais être l’une d’entre elles, convaincue comme toi que ça n’arrive qu’aux autres. Et pis non…

    • Maintenant qu’on a accepté de faire partie de ce groupe VIP (very infertile people) 🙂 reste à garder l’espoir qu’on sera un jour de celles pour qui la PMA a fonctionné…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :